Autopsie du Coeur

Dimanche 30 septembre 2012 à 10:27

Campari House. J'ai postulé pour ce job sur la route entre Cairns et Sydney ou peut être même avant. Sans grande conviction, et ce, juste à cause du nom. Campari, j'ai horreur de cet apéritif lol. 
Cependant, lors de mes longues marches à travers Melbourne pour déposer des CV, je me suis retrouver dans la rue où ce restaurant se trouve, tout à fait par hasard. Je suis entrée, me suis retrouvée en face d'une jeune femme, et sans peur et sans reproches, lui ait demandé si je pouvais parler à un manager (c'était elle), lui ait demandé si elle avait bien reçu mon CV et si elle cherchait toujours quelqu'un. Je suis ressortie du restaurant avec un essai pour le mercredi à venir. Héhé. High five to myself!
Quand je suis arrivée pour mon essai, j'étais bien sûr au bord de la crise de nerfs, comme à chaque fois que je dois faire quelque chose de nouveau tellement j'ai peur de me ramasser. Mais finalement j'ai plutôt bien géré. Cependant, la barre est plus haute que tout ce que j'ai fais dans la restauration jusqu'à présent. Ici il s'agit de vraiment dorloter le client, de l'installer, lui servir de l'eau, s'assurer tout au long de la soirée qu'il en a toujours et sinon remplir les verres, idem pour le vin qu'on verse dans les verres sur la table et correctement s'il vous plaît, on change les couverts en fonction des plats commandés, les couverts reposant sur une serviette blanche immaculée et on prend les couverts un par un. Toute boisson est servie ou desservie sur un plateau. Quand les plats arrivent on vérifie s'il y a besoin de poivre et si oui on va chercher le moulin pour le faire en live à la table. Etc. 
Un peu de sophistication, ce qui n'est pas vraiment ma tasse de thé hein!
A la fin de ma soirée, Kate, la manager en charge pour ce soir, me fait un clin d'oeil en me disant bien joué mais que Tess (LA manager à qui j'ai parlé plus tôt) me rappellerait avant la fin de la semaine. 
Je rentre chez moi (enfin à l'hôtel quoi) soulagée mais dans l'appréhension tout de même. 
Le vendredi soir je suis coincée dans mon autre lieu de travail sur les docks (oui je n'ai pas fais d'article sur cet essai réussit et ce job décroché dans un restaurant naze dès à mon arrivée à Melbourne, à faire). Et comme je n'ai pas de nouvelles, je prends mon petit téléphone et appelle Tess qui me dit qu'elle voulait m'appeler mais qu'elle a perdu mon numéro de tel et me demande si je veux venir travailler le lendemain. Bien sûr que oui!
Du coup le lendemain je retourne travailler au Campari, ma manager tombe amoureuse  de moi et m'offre le job. WIN!
Je suis sur un petit nuage car je vous avoue être tombée amoureuse de l'endroit et du staff. Ce restaurant avec son influence italienne pour la cuisine a cependant beaucoup en commun avec mon gastropub à Londres avec ses bougies sur les tables à la nuit tombée, l'atmosphère, la musique, les chaises en bois... Un endroit confortable où je passerai des heures en tant que cliente moi-même. 
Me voici donc serveuse au Campari, et serveuse au Harbour Hotel (gné). 
Et vous savez quoi? Mais le fait de me pointer  Melbourne et de récolter trois jobs en moins de 4 jours (je mentionnerai le troisième aussi), augmente mon taux de confiance en flèche car je doutais de moi. A Londres je devais mon job a Stella et même si je l'ai gardé parce que mes patrons m'aimaient, je n'ai pas eu à chercher et à Adelaïde, au final ce sont mes nouveaux amis qui m'ont donné une chance dans leur restaurant. 
Finalement je devrai arrêter de douter... 

Par Manue1707 le Jeudi 4 octobre 2012 à 19:11
Ah bin ca depuis le temps qu'on le dit :D
Par Code Promo Uber 2015 le Samedi 5 septembre 2015 à 19:57
Avez vous un lien pour que je puisse télécharger l'article en PDF ?
Par serrurier paris 15 convention le Lundi 7 septembre 2015 à 8:51
Excellent article je vous soutient .
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://autopsieducoeur.cowblog.fr/trackback/3209066

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast